Nutrition : l’impact de notre alimentation sur notre santé

regimes santéLa célèbre citation « Dis moi ce que tu manges je te dirai qui tu es » pourrait très bien être complétée par « et ce dont tu souffres ». Car à en croire les nutritionnistes et les médecins, au moins 30% des cancers seraient dus à la « mal bouffe », ou plus généralement à une mauvaise alimentation. Quand on sait d’autre part l’influence des sucres et des graisses sur le développement de maladies chroniques comme le diabète ou sur celui des maladies cardio-vasculaires, on se dit que finalement, une mauvaise alimentation pourrait bien être notre première cause de mortalité.

Quel est donc l’impact réel de la nutrition sur notre santé et surtout, quelles sont les parades éventuelles ?

Remonter le temps pour identifier les causes de la mal nutrition

Changez d'alimentation

Changez d’alimentation, Dr Henry Joyeux, env. 23€

Si on rajoute à une alimentation médiocre une vie dans un environnement fortement pollué menée à un rythme effréné, les probabilités de développer une maladie dite de civilisation augmentent extrêmement rapidement.

Aussi, les derniers régimes à la mode renforcent l’idée d’un retour aux sources et aux valeurs sûres qui, dit-on, ne souffrent d’aucune contestation. Un simple voyage dans le temps a fait naitre chez pas mal de nutritionnistes des idées fortes en matière d’amélioration de notre alimentation ; prenons l’agriculture moderne, qui est née il y a à peine 10 000 ans : il n’en faut pas plus à certains pour prôner une diététique ancestrale avec l’éradication complète du lait d’origine animale et de ses dérivés (fromages, yaourts et beurre confondus). Mais faut-il remonter encore plus loin pour investiguer d’autres pistes? Les spécialistes de l’Histoire de l’Homme remontent à seulement 40 000 ans l’habitude de cuire les aliments. Ainsi, la piste intéressante de l’ingestion généralisée d’aliments crus prônée par les adeptes du crudivorisme mérite-t-elle sans doute d’être explorée. Quand on connait en plus les méfaits de la température de cuisson sur les valeurs nutritives des aliments cuits, on ne peut qu’envisager d’un œil plutôt favorable de tels régimes crudivores.

Les principaux régimes

L'alimentation ou la troisième médecine

L’alimentation ou la troisième médecine, Dr Jean Seignalet, env. 30€

Parmi les régimes qui ont fait leurs preuves, on peut citer le régime du Docteur Seignalet prônant l’exclusion de l’alimentation de tous les laitages et du gluten ainsi que des céréales modernes, des huiles et la prise d’une alimentation hypotoxique. Dans le régime Seignalet, l’ingestion d’aliments crus est fortement recommandée ou à défaut leur cuisson à une température inférieure à 110°C. Ce régime nécessite cependant un complément vitaminique et minéral.

Le régime paléolithique est lui basé sur l’exclusion des laitages, de toutes les céréales et des légumineuses, des sucres et de toutes les viandes grasses. Un vrai régime de chasseur-cueilleur en somme.

L’alimentation vivante, ou régime crudivore, privilégie une consommation crue ou cuite à très faible température (40°C) pour préserver tous les nutriments des aliments, de préférence bio mais surtout non transformés. Comme le régime paléo ou Signalet, il s’agit d’un régime santé qui exclue systématiquement les produits industriels, qui polluent le corps. Le crudivorisme n’exclue pas nécessairement la viande et le poisson (crus), mais se base par contre sur le principe de combinaisons alimentaires (association de certains types d’aliments pour en combiner les effets bénéfiques) qui renvoie à la diététique ayurvédique, très pratiquée en Asie du Sud (et reconnue par l’OMS).

Changer ses comportements

Les clés de l'alimentation santé

Les clés de l’alimentation santé : Intolérances alimentaires et inflammation chronique, Dr Michel Lallement, env. 15€

La consommation abusive et en constante augmentation d’une cuisine grasse et sucrée, dans les fast-foods notamment mais également chez soi, doit faire sérieusement réfléchir et s’interroger sur la qualité de ce que nous ingurgitons au quotidien. Inutile en effet de revenir sur les conséquences désastreuses de l’abus de ce type d’alimentation sur la santé humaine. Et lorsqu’on connait les vertus anticancéreuses de certains aliments comme le curcuma, le gingembre, le chou, le cacao, les fruits rouges et les agrumes, on sait tous ce qu’il nous reste à faire, non ?

Un peu de lecture

Pour aller plus loin, Madame web vous propose une sélection d’ouvrages très sérieux sur l’alimentation et son impact sur notre santé :

Bonne lecture !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Exprimez vous!

*