Se soigner avec un antibiotique naturel ? [sélection]

« Les antibiotiques ce n’est pas automatique » ! Vous avez du entendre cette phrase des centaines, voire des milliers de fois mais ne vous en faites pas, il existe des alternatives naturelles aux antibiotiques qui permettent de lutter contre un large spectre de bactéries pathogènes, sans induire de phénomènes de résistance ni entraîner d’effets secondaires indésirables sur la flore intestinale.

L’extrait de pépins de pamplemousse (EPP)

antibiotique naturelLes bioflavonoïdes du pépin de pamplemousse ont une action antivirale, fongicide, anti-infectieuse et anti parasitaire. Par voie interne, l’extrait de pépins de pamplemousse s’utilise dans des cas d’infection du système digestif mais aussi de rhume et pour toutes les affections de la sphère ORL. En application locale, il soigne les aphtes, l’herpès labial, l’acné, ou encore les verrues plantaires.

Si par exemple vous êtes sensible aux changement de saison et que vous avez tendance à être malade, prenez chaque matin une cuillère à café de pamplemousse pendant un mois. Normalement, vous devriez vous porter bien mieux !

L’Echinacea

antibiotique naturelL’Echinacée est une plante médicinale traditionnelle reconnue pour stimuler le système immunitaire, en particulier aux changements de saison où il a tendance à s’affaiblir. Elle se présente sous forme de gélules, d’infusion ou de teinture-mère et s’utilise en cure ou en traitement des refroidissements, affections pulmonaires ou angines bactériennes.

Il faudra demander l’avis de votre médecin avant de la prendre, car ses effets sur le long terme ne sont pas encore reconnus. Veillez donc à bien suivre la notice ou les dosages à respecter.

La propolis

antibiotique naturelProduite par les abeilles pour protéger la ruche des agressions extérieures, la propolis est un puissant antibiotique naturel, fongicide et antiviral. Généralement sous forme de pastilles à sucer, la propolis inhibe certaines souches du virus de la grippe et protège la sphère ORL.

Vous pouvez par exemple l’utiliser en cas d’infection buccale dans les bains de bouche ou encore en cas d’aphte. Elle sera très utile pour soigner les plaies sur les muqueuses.

La canneberge

antibiotique naturelAussi appelée cranberry, cette baie est bien connue en outre-Atlantique pour son exceptionnelle concentration en antioxydants et son efficacité dans les cas d’infections urinaires. Pour une action préventive, boire régulièrement du jus de canneberge permet de limiter l’adhésion des bactéries responsables des cystites aux parois de la vessie.

L’huile essentielle de palmarosa

antibiotique naturelLe « Géranium des Indes » est un ingrédient incontournable de la pharmacopée ayurvédique indienne. Il présente de puissantes propriétés antalgiques, antiseptiques, antivirales et fongicides. Cette huile essentielle s’utilise uniquement par voie externe. En massage sur le bas ventre pour lutter contre les infections urinaires, elle soigne également l’acné, certaines mycoses et agit comme un puissant stimulant du système immunitaire.

Les huiles essentielles étant très concentrées, il est nécessaire de faire un test 24 heures avant toute utilisation au creux de votre coude par exemple, pour être sûre que vous n’y soyez pas allergique.

Les ingrédients cités ici ne doivent pas être pris sans l’accord de votre médecin traitant. Il est nécessaire que vous n’ayez pas de pathologie allant à l’encontre de leur propriétés et que vous n’y soyez pas allergique. 

Sources des images : globalhealingcenter.com / sportsgeezer.com / moncornerb.com / casatv.ca / 101herbs.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

  1. AriaNo Gravatar a écrit:

    Merci pour toutes ces informations très intéressantes, en effet les produits naturels peuvent aussi convenir pour certaines maladies, je suis d’ailleurs une adepte de l’extrait de pépins de pamplemousse :)

Exprimez vous!

*