Quelles sont les aides attribuées à une mère célibataire ?

Après avoir donné différents conseils pour économiser aux mères célibataires, nous allons maintenant préciser quelles aides leur sont attribuées en fonction de leur statut. Pour percevoir des aides, il faut être perçue comme une mère célibataire aux yeux de la loi. Différents cas de figure existent, il est donc utile de connaître la catégorie dans laquelle on se trouve.

Qu’est-ce qu’une mère célibataire ?

Pour percevoir une aide de mère célibataire, il faut bien sûr résider sur le territoire de la République Française. L’âge de l’enfant ne doit pas dépasser les 20 ans. Et si celui-ci travaille, il ne doit pas dépasser un certain plafond de revenus annuels. Les montants de ce plafond évoluant régulièrement, il est conseillé de se renseigner auprès de la Caisse d’allocations familiales rattachée à son lieu de résidence.

Quels sont les critères légaux pour être considéré comme une mère célibataire ?

mère célibataireDans tous les cas, la mère célibataire doit être considéré comme isolée. Plusieurs cas de figures existent :
– L’un des parents est décédé
– L’un des parents n’a pas reconnu l’enfant
– Les pensions alimentaires de l’autre parent ne sont pas versées
– L’enfant a été placé dans votre foyer, ou vous l’avez recueilli. Il faut dans ce cas, officiellement en assumer la charge en ayant obtenu une décision judiciaire comme un jugement de placement.

L’aide d’une mère célibataire et son montant

aides cafPour obtenir les aides, le parent doit se rendre à la Caisse d’allocations familiales de son lieu de résidence. Il faudra remplir un formulaire appelé Cerfa n°12038*01, ainsi qu’une déclaration de situation dans les cas présentés dans cet article, à l’aide du formulaire Cerfa n°11423*05. Le montant de l’aide s’élève à 90,40€ par mois pour un enfant privé de l’aide de l’un de ses parents, et 120,54€ par mois dans le cas de la privation des deux parents.

Dès le début de votre grossesse, vous pourrez faire une déclaration d’avant naissance, qui vous permettra de bénéficier d’une aide de plus de 900€, pour préparer l’arrivée du nouveau né dans de bonnes conditions, c’est qu’on appelle “la prime à la naissance”. En tant que mère célibataire, vous avez aussi la possibilité de bénéficier du RSA, si le montant de vos revenus annuels est peu élevé. Et n’oubliez pas que le CESU, vous permettra de bénéficier d’une aide pour la garde de vos enfants.

Toutes ces aides sont valables si vous êtes considérée comme mère célibataire aux yeux de la loi. En cas de doute, prenez rendez-vous avec une assistante sociale de votre lieu de résidence, qui pourra vous aider dans vos démarches.

Images : manchestereveningnews.co.uk / blog.caf71.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Exprimez vous!

*